Un hommage comme un autre


"Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis et que de l'horizon, embrassant tout le cercle, il nous verse un jour noir plus triste que les nuits". Ceci est une citation mélancolique de Rimbaud. Commencer un édito par quelques alexandrins d'un poète très connu peut paraitre intello voire ringard mais c'est réellement mon état d'esprit depuis ce début d'année. 2016 va être long.
Mes amis, beaucoup trop de légendes nous ont quitté. Bowie, Prince, Billy Paul: l'addition est salée. Je me sens comme un orphelin. Merde, j'en viens même à leur en vouloir quand je vois ce qu'il reste. Où sont leurs héritiers? Ce trio là, c'était la classe, qui était pas obligé de se dessaper dans un clip ou de faire le buzz pour partager leur talent.
Les temps sont durs où toute valeur part en vrille. Regardez un peu le zapping et vous comprendrez. On y voit des politiciens se foutrent de notre gueule et se contredire tous les deux mois, on y voit aussi des gens qui pour endormir leurs enfants le soir, leur ont installé une télé dans leur chambre en leur indiquant de penser à l'éteindre dès qu'ils sentent le sommeil venir (les enfants ont 6 ans!). Il ne faut pas oublier le "squatteur" de cette hérésie; je veux parler du ridicule Hanouna qui est prêt à n'importe quoi pour faire de l'audimat. Et le pire, c'est qu'il en fait et se permet de le dire haut et fort comme s'il insultait entre quatre yeux Dame Culture. Mettez NRJ 12 une heure et vous verrez avec quoi se nourrit nos ados, ça fait peur.



Alors oui, j'en ai marre de ce folklore incessant où j'en viens à me demander si je suis normal. La culture, en parallèle avec nos parents, nous a éduqué. Le cinéma, au travers de certains films, nous ont procuré des émotions qui nous ont forgé. J'entends les quelques survivants de ce décor ridicule que j'ai planté qui disent "même pas mort, même pas mort" (dixit Renaud). Certes, le Phoenix renait de ces cendres mais bon dieu que le faciès a morflé et son chant n'est plus si harmonieux. N'est pas une légende qui veut.
Alors les amis, finissons sur une note positive. On pourrait très bien rester la "Nuit Debout" mais ça suffit pas. Luttez par la culture: allez au cinéma, lisez, réagissez, transmettez ce que vous savez à vos gosses ou à vos proches. Le partage se perd. Il n'y a pas de petites luttes, cultivons la créativité.
Restons optimiste, apparemment ça se cultive.

Cinématographiquement votre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Podcast #44 - Le Bon Gros Géant

Podcast #51 - La La Land