Podcast #57 - Dunkerque



Le style Nolan a-t-il atteint ses limites ?  
Les films du britannique s'enchaînent et divisent de plus en plus. Après avoir réussit à donner un nouveau souffle au film de super-héros, l'ami Christopher s'est hissé au sommet des réalisateurs les plus côtés d'Hollywood. Bénéficiant désormais d'une liberté quasi totale sur chacune de ses oeuvres et de budgets toujours plus conséquents, le bonhomme a fini par s'affranchir du contrôle omniprésent des studios. La classe ! Seulement voilà, de son côté le public est devenu de plus en plus exigent et n'hésite pas à le descendre au moindre faux pas, aussi bien lui que ses acteurs d'ailleurs (coucou Marion Cotillard). Alors où en sommes-nous aujourd'hui ? Si Dunkerque réussit son pari dans l'immersion et la tension, (le travail sur la musique et le son est démentiel), c'est la partie sur les personnages qui échappe à Nolan. Il semble qu'il ait poussé ses curseurs un peu plus qu'à son habitude. C'est sur ce point que nous ne sommes pas d'accord. Mais on vous laisse découvrir ça...

Partie 1: Les dernières actus

Partie 2: Critique du film "Dunkerque"


Au programme dans cet épisode donc...
- Les news: San Diego Comic Con 2017, Terminator, James Bond, le festival de Toronto,...
- Le point sur le Box-Office
- La critique du film (en 2ème partie)
- Le Quiz

L'Edito de Raph
Amis d'Un Coin de Ciné, je vous souhaite bien le bonjour.
Le temps de la détente est enfin venu ou plutôt revenu. Avez-vous remarqué la preuve de bienveillance que nous faisons à vos égards chers amis ? Deux podcasts en l’espace de deux semaines sur les deux films phares de l’été, on ne pouvait pas manquer cela. Nolan nous la joue explorateur et s’essaye à un genre absolument inattendu. Vous allez voir qu’un jour, il va nous faire une comédie. Je continue mon acte de bienveillance en vous prodiguant quelques conseils pour cet été. L’épicurien que je suis ne vous parlera pas de régime minceur ou autre baume à l’aloe vera, rassurez-vous. Non, ressourcez-vous !!
On pointe le moment des vacances durant toute l’année et une fois que l’on y est on se blinde de plein de trucs à faire au point d’arriver à sa fin et être exténuer. Ne plongez pas avec la soif de vous remettre à jour sur les activités, les films ou livres que vous avez mis de côté. Soyez sélectifs : ne faites pas comme moi qui perd deux heures de son temps à regarder Indépendance day 2 avec l’espoir insouciant qu’il serait aussi bien que le 1. On vit tous avec la frustration de se sentir dépassé par les évènements et de se dire que l’on cumule du retard et cela sur tous domaines confondus. Acceptez ce retard. J’en ai parlé dans plusieurs podcasts mais quand je vois le nombre de bonnes séries qui sortent et le nombre que je peux suivre (deux actuellement) y’a de quoi être frustré. Le temps fera son affaire. Laissez-vous vire car cet empressement vous déconcentrera du moment présent en regardant sans arrêt en arrière sur ce que vous avez loupé. Puis comptez sur un ami, qui a du goût, pour vous aider dans cette sélection. Je vous prêterai Lolo si vous êtes sages.
Le temps imparti pour de la philosophie de base est désormais terminé (n’est pas philosophe qui veut comme vous l’aurez sans doute remarqué).
Bonne écoute pour ce nouveau podcast et surtout bon repos à vous chers amis.
Cinématographiquement votre.
Raph.


ABONNEZ-VOUS ET SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX:
NOS TWITTER RESPECTIFS:


Les amis, il y aura pas de podcast en août, vacances oblige. Etant donné, qu'en plus, nos vacances respectives sont décalées, le prochain numéro ne sortira que fin septembre. Mais pas d'inquiétude, vous aurez droit à pleins d'After (que l'on vous a préparé avec amour !) et des critiques écrites. Donc restez bien connectés!


Passez donc de bonnes vacances, prenez soin de vous et on vous retrouve en septembre pour un nouvel épisode.



https://itunes.apple.com/fr/podcast/un-coin-de-cine/id507807089?l=enPour laisser 5 étoiles sur iTunes, cliquez sur l'image:

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Podcast #44 - Le Bon Gros Géant

Podcast #51 - La La Land