Un point de vue comme un autre: L'HERMINE.


Amis d'Un Coin de Ciné, je vous souhaite bien le bonjour.
Cette semaine, ma quête du Graal cinématographique m'a conduit vers un film français. C'était aussi l'occasion de croiser un de ces acteurs dotés d'une grande théâtralité. Je parle bien sûr de l'unique MONSIEUR Fabrice LUCHINI. "Un film français dans Un Coin de Ciné" me dites-vous??? Oui c'est assez rare pour le dénoter mais son intrigue et son acteur principal ont eu raison de moi malgré cette barrière du "cinéma français" qui nous pousse le plus souvent vers d'autres films étrangers.

Ce film parle de Michel RACINE (Fabrice LUCHINI), président redouté d'une cour d'assises, qui se retrouve confronté à un ancien amour Mme Ditte LORENSEN-COTERET (la sublime et très élégante Sidse BABETT-KNUDSEN que je ne connaissais pas auparavant rassurez-vous) membre d'un jury pour juger un homme accusé d'infanticide. Ce que j'ai pu noter comme ancien amour n'en est pas vraiment un en fait. Je dirais plutôt un flirt. L'histoire traite en parallèle de ce procès et de ces étranges retrouvailles.




Pour tous les fans de LUCHINI, je vous conseille d'aller voir ce film car une nouvelle fois, il fait du "LUCHINI". Il fait preuve d'une grande dureté dans son rôle de président mais aussi de grand sentimental paumé tout en restant cohérent dans ce film. Il est très bien accompagné avec notre amie danoise (j'en appelle à votre indulgence car cette personne a un nom quelque peu compliqué) élégante, juste et avec un accent à faire craquer plus d'un homme. Tout ce qui les lie, reste discret et intense à la fois.
Le seul reproche que l'on peut faire à ce film est un manque de profondeur sur son histoire d'amour ainsi que sur son procès. On reste un peu sur notre faim mais cela reste un bon film à voir. Pour ce film Frabrice LUCHINI a quand même reçu le prix d'interprétation pour le festival de Venise.

Sur l'échelle de notation d'Un Coin de Ciné je lui donne 3 étoiles.

A bientôt pour un nouveau film et quelque chose me dit que ma quête va me mener dans une galaxie lointaine, très lointaine....

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Podcast #44 - Le Bon Gros Géant

Podcast #51 - La La Land