Un point de vue comme un autre: CHOCOLAT



Amis d'Un Coin de Ciné, je vous souhaite une nouvelle fois bien le bonjour.
Je me ferai, pour cet article, votre Monsieur LOYAL de ce "CHOCOLAT" tant attendu et déjà adoubé par toute la sphère cinématographique française. Bien évidemment, et comme vous l'avez deviné, toute cette publicité et ce plébiscite ont éveillé ma curiosité.

Roschdy ZEM, pour sa quatrième réalisation, nous retrace l'histoire du premier clown "noir" (Chocolat joué par Omar SY) de la Belle Epoque Parisienne et du duo inédit qu'il forme avec Footit (James THIERREE). Outre ce succès, ce film se montre plus intimiste dans la vie de ce binôme et notamment sur les dérives de notre personnage principal qui entraineront sa chute.

Mon avis reste mitigé sur ce film. Le scénario et la mise en scène restent linéaires (ce qui est le grand défaut des biopics) générant ainsi quelques longueurs. Roschdy ZEM fait le choix d'axer son film essentiellement sur CHOCOLAT. On peut penser que l'on va tomber dans la traditionnelle oppression raciale mais notre réalisateur joue habilement avec nos sentiments. Sur presque toute la durée du film, on tombe dans le même piège que le personnage joué par Omar SY qui pense n'être qu'un clown de foire, subissant discrimination raciale (et le film insiste quand même lourdement là-dessus) et souhaiterait surtout être considéré comme un réel artiste. C'est ce que du moins notre ami CHOCOLAT pense car il s'avèrera que ce dernier recherchait tout simplement qui il était réellement et j'ai trouvé assez habile cette "pirouette".
On sent aussi une similitude entre CHOCOLAT et Omar dans cette volonté de se détacher de cette étiquette d'humoriste et c'est ce qui m'amène à la même conclusion sur ce sujet: le chemin est encore long, ne perdez pas espoir, vous êtes sur le bon chemin...


Je regrette beaucoup que notre réalisateur n'ait pas plus insisté sur la relation entre CHOCOLAT et FOOTIT. Ce deuxième n'est pas assez mis en avant et garde trop de part de mystère alors qu'il reste le moteur et l'instigateur de ce duo.
Cela m'amène d'ailleurs au gros point positif de ce film, j'ajouterais même "coup de cœur"; je veux parler de James THIERREE. Pourquoi n'a t-on pas vu cet acteur avant? Pour rappel, il est le petit-fils de qui déjà???? Charlie CHAPLIN!!!!!! Quel lourd poids sur les épaules à porter d'autant plus lorsque son personnage est un clown (comme Charlot). Ce n'est pas ce qui a effrayé cet acteur car il éclabousse ce film de son talent d'où la difficulté pour Omar SY à se distinguer. James THIERREE dégage une puissance scénaristque, passant du clown burlesque hyper drôle à l'homme meurtri par un très et trop mystérieux passé. Le film y aurait gagné en mettant beaucoup plus  en avant ce personnage.

3,5 étoiles sont généreusement données pour ce film histoire de vous donner envie de découvrir le coup de cœur que j'ai eu dans ce casting.

Cinématographiquement votre...

Raph


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Podcast #44 - Le Bon Gros Géant

Podcast #51 - La La Land